Jusqu’où un apprenti doit-il aller pour trouver du travail ?

Est-ce que, comme moi, vous passez quelques minutes par jour sur LinkedIn pour voir les nouvelles du monde du travail ? Si c’est le cas, vous avez surement dû voir les appels à l’aide de jeunes apprenti qui cherchent désespérément une alternance. Quand je dis désespérément, je pèse mes mots. 

Ayant déjà été dans leurs chaussures, je peux témoigner du véritable calvaire de se voir fermer 50 portes et de n’avoir aucune fenêtre par laquelle se faufiler. Avec la peur au ventre de devoir dire au revoir à sa formation — du moins pour l’année en cours. Mais un an, dans un cursus scolaire, c’est énorme. C’est d’ailleurs pour ça que je suis encore en master à l’âge de 26 ans quand la plupart de mes camarades sont déjà dans le monde du travail depuis quelque temps. Enfin, entre autres choses… 

Alors, je vous le demande : que doit faire un apprenti pour trouver une alternance ? Avoir un profil sur les réseaux irréprochable, chanter son CV, cracher des flammes tout en jonglant ? Combien de fois, il m’est arrivé de tomber sur une vidéo d’un jeune qui se « vend » comme un marchand de tapis ou qui essaie de trouver l’idée la plus novatrice pour enfin obtenir le Saint-Graal. 

Apprenti cherche alternance. Peur de l’engagement, s’abstenir.

Ça ne concerne pas forcément que les apprentis mais également les jeunes diplômés. On en bouffe, du « Avec la voie de l’alternance tu ne peux pas te tromper ! C’est sûr, tu trouveras un job directement à la sortie ». Donc bien sûr, toi-même, tu commences à te le répéter, à y croire dur comme fer. Mais à la sortie, c’est une toute autre histoire. 

Déjà tu te rends compte que trouver un CDI malgré tes 5 ans « d’expérience », ben ça ne coule pas de source.  Oui je le mets entre guillemets, parce que ce sont des années effectuées en alternance et, même si elles ne sont pas majoritaires, bon nombre d’entreprises ne les prennent pas au sérieux. 

Toi qui t’attendais à être submergé par les offres, recevoir une Ola dans les bureaux des recruteurs… quelle ne fut pas ta surprise de ne voir aucune entreprise accourir pour te proposer un poste avec une rémunération mirobolante !… 

Pourquoi ces années passées dans le monde du travail en tant qu’alternant ne pourraient-elles pas systématiquement avoir autant de valeur qu’en tant que salarié ? Oui, il y avait la formation en parallèle, mais est-ce que ça ne prouve pas notre capacité à mener de front plusieurs projets, de savoir faire la part des choses, de cumuler une charge de travail importante… 

Après 2 ans d’expérience en entreprise à faire le café du patron, je peux postuler comme barista à Starbucks, au pire ?

Je pense que l’on doit ce cliché à la place que peut occuper un apprenti dans une société. Malheureusement, certaines ne mettent pas en valeur leur alternant en leur accordant des tâches ingrates, dénuées de sens ou qui ne correspondent pas à la fiche de poste vue en entretien. Pourquoi ? Parce que quelquefois l’apprentissage est une volonté de l’entreprise mais pas forcement de l’équipe ou du tuteur en charge du jeune (l’apprentissage peut se faire jusqu’à l’âge de 30 ans, on est toujours jeune, non ?). Donc forcément, ça donne lieu à des incompréhensions, des :  « Non mais je n’ai pas le temps de m’occuper de lui, trop de boulot ». Mais ce n’est pas ce que l’on vous demande en réalité. Avoir un apprenti, n’est certainement pas du babysitting.

 Je vois venir les mauvaises langues : « Mon apprenti n’en fout pas une : café, clope, Facebook dès que j’ai le dos tourné ». Mais, ne serait-il pas judicieux de vous demander pourquoi ? D’établir le dialogue ensemble ? Un apprenti qui se sent valorisé grâce à la confiance que vous lui accordez se sentira pousser des ailes et donnera bien plus pour l’entreprise que s’il est mis dans un placard à attendre que la journée passe. 

Le calcul n’est pas bon.

C’est mon vécu, mes expériences, mon opinion. Chacun est libre de penser autrement mais je serais curieuse d’avoir le ressenti de chacun, des 2 cotés, alternants, tuteurs… Alors n’hésitez pas à commenter. 😊

À mes camarades apprentis, montrez que vous en voulez et mettez des paillettes dans la vie de vos tuteurs (oups, je vais devoir payer des droits d’auteur). 

Bonne semaine ! 

Articles récents

Partagez cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

B-SKALE ORLÉANS

Le Bachelor b-skale s'effectue aussi à Orléans en partenariat avec cité formation