Mon année 2018-2019 : doute, rigolade, bachotage et apprentissage…

C’est bon, nous sommes en juillet. Le mois de l’été, du farniente, du soleil… C’est également l’heure du bilan de l’année pour moi.  Je trouve qu’il est toujours important de faire une rétrospective de son année pour avoir un meilleur recul sur le temps qui vient de s’écouler.

2018 a été une année plutôt charnière. J’ai été diplômée d’une licence en Gestion et Management hôtelier. Pour ma poursuite d’étude, j’ai souhaité me focaliser dans le marketing et particulièrement le digital. Pourquoi ? Parce que c’est à mon sens une voie d’avenir mais malheureusement qui commence de plus en plus à se boucher. Il faudra trouver le petit plus qui tapera dans l’œil des recruteurs. Si je le trouve, je vous le ferai savoir. Enfin une fois avoir trouvé ma place bien au chaud dans une entreprise sympa. 😉

Pour mon bac+5, j’ai également dû changer d’école et intégrer l’école de commerce SKALE. C’est marrant mais peu importe l’âge que tu as, commencer une nouvelle école, c’est toujours flippant. Tu te demandes à quoi vont ressembler tes profs et les étudiants. Si tu vas t’y plaire. Et bien sûr, si tu vas pouvoir te faire des amis. C’est dur de trouver des gens qui te correspondent et qui vont te permettre d’appréhender ton année avec sérénité. J’ai donc eu la chance de trouver ma « presque jumelle » et de faire partie d’une classe soudée et énergique (parfois même un peu trop selon nos formateurs… Sorry 😊).

Ma vie scolaire…

La semaine d’intégration s’est déroulée dans les meilleures conditions et a permis de se connaitre d’une manière décalée. Plusieurs ateliers ont été organisés avec des jeux et des projets à faire en groupe. Les étudiants qui suivaient déjà le cursus de l’école étaient plutôt soudés et j’avais d’ailleurs une vraie appréhension à ce sujet-là puisqu’il est toujours difficile d’être intégré à un collectif déjà formé. Et encore une fois, aucun souci. Il y a une vraie envie de partage et d’entraide que j’ai pu retrouver tout au long de l’année puisque les travaux de groupe jalonnent mon cursus. Certains se sont avérés laborieux mais toujours dans la bonne humeur. 
Faire partie du BDE de mon école a été pour moi très plaisant et formateur. Mais en même temps… qui n’aime pas organiser des soirées ? C’est là que j’ai pu mettre à profit mes talents de négociatrice avec les différents lieux festifs et de gestion de budget… Avoir une vraie vie étudiante est à mes yeux primordial pour fédérer une communauté et apprendre de chacun différemment que dans une salle de classe. C’est également un bon moyen pour mélanger les différents cursus, âge, profil. C’est d’ailleurs comme ça que se créent des petits incubateurs mettant en relation anciens élèves et étudiants désireux de créer leur entreprise…

En parlant de créer son entreprise, j’ai beaucoup apprécié les Strategic Games qui ont permis à chacun de se mettre dans la peau de vrais entrepreneurs avec un véritable projet nécessitant des fonds. Pitcher un projet qui n’est pas le sien n’est jamais facile mais extrêmement enrichissant.

Mon année d’apprentie

Et bien sûr, comment ne pas revenir sur mon année écoulée sans mentionner mon apprentissage. J’ai intégré l’équipe marketing en 2018 et depuis je suis extrêmement épanouie au sein de ma société. C’est surement cliché mais le fait d’avoir envie d’aller au boulot tous les matins (avec plus d’1 h de trajet, croyez-moi, c’est pas rien !) me rassure et me montre que j’ai enfin choisi la bonne voie. Merci à mon tuteur et mentor Aymeric qui me montre doucement mais surement les secrets du marketing et ses méandres. Merci à François, Community manager et illustrateur de talent qui m’apprend la gestion des réseaux sociaux qu’il maîtrise à la perfection, toujours avec une petite anecdote de son cru personnel. Qui m’aide à réaliser des montages vidéo mieux que Spielberg et qui me coache pour mes interviews (franchement, à ce niveau-là, y’a encore du boulot). Ils ont toujours le mot qu’il faut pour m’encourager, me faire rire et m’accompagner dans mes idées et projets…

Poursuivons cette rétrospective en revenant sur mon voyage en Hongrie. Rien qu’en l’écrivant j’ai le sourire aux lèvres ! (faudra me croire sur parole ce coup-là 😉). J’ai toujours raté les classes vertes ou classes de mer, à chaque fois c’était pour les autres. Donc pour mon premier voyage scolaire, il aura fallu attendre le bac+5. Mais quel voyage ! Spoiler alert : j’y dévoile ma plus GROSSE peur. 

La nouvelle sympa aussi, c’est que j’ai eu mon année ! Bon ça ne veut rien dire, entre guillemets, puisqu’un master ça se valide en 2 ans. Mais laissez-moi kiffer un peu parce que l’année prochaine, je ne suis « pas prête » avec le taff qui m’attend ! 

Mon année de… moi-même ?!

C’est l’heure du bilan concernant ma vie perso… Après 1 an à vivre seule dans un petit cagibi dans la capitale française, j’ai découvert une nouvelle Moi. J’ai appris à être plus indépendante et ne plus dépendre de personne. À gérer sortie, boulot, cours, voyage avec un budget méga méga restreint. Certes, un truc qui n’a pas changé, c’est mon besoin maladif d’acheteuse compulsive. Ça s’est plutôt bien ancré en moi ! Rendez-vous compte : pour éviter de dépenser dans la journée, je m’autopiège en faisant exprès d’oublier ma carte bleue à la maison. Pas de carte bleue… pas d’argent ; pas d’argent…  pas de dépenses ; pas de dépense… Enfin bref vous avez capté la logique. Astuce 100% approuvée par la Banque de France !

Bon, vous l’avez compris, cette année a été plutôt positive. J’ai volontairement « oublié » 2-3 petites choses pour de futurs billets. Ben oui, si je vous dis tout là, ça gâche la surprise…

Merci à mon facteur qui, peu importe les années, me laisse toujours des avis de passage même quand je suis chez moi. Merci à mes collègues que j’adore mais qui me rendent folle avec l’ouverture de leur paquet de chips à l’ail à 10h du mat’ dans l’open space. Merci à mes camarades de classe qui sont de véritables révolutionnaires (faire annuler un partiel de finance, chapeau bas) ! Merci à mon voisin et sa musique créole à 2h du mat’. Merci aux Parisiens qui font de l’animation dans le RER en se hurlant dessus. Et enfin merci à vous, chers tous, qui me donnez envie de vous raconter ma vie chaque mardi avec beaucoup de plaisir. Mieux qu’une séance chez le psy !
 
Passez un bon été et revenez bronzés, pas cramés !

Articles récents

Partagez cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

B-SKALE ORLÉANS

Le Bachelor b-skale s'effectue aussi à Orléans en partenariat avec cité formation